• Guillemette Bourgoing

Les bienfaits des légumes colorés d’automne

Dernière mise à jour : 22 nov. 2021

La nature est généreuse, ce n’est pas nouveau. Avec la baisse de luminosité, les jours qui baissent et se refroidissent, nous avons tendance à nous replier sur nous, nous réfugier dans nos pénates. Pour que notre moral ne baisse pas au rythme du déclin solaire, dame nature nous offre une palette de légumes colorés. Rouges, jaunes, verts, blancs, violets, noirs ou marrons, ils ravissent nos yeux par leurs multitudes de couleurs. Et non contents de mettre de la couleur dans nos assiettes, ces légumes sont bourrés de nutriments justement indispensables pour contrer les divers maux de l’hiver : pour entretenir notre système intestinal éventuellement ralenti par la baisse d’exercices physiques, pour soutenir notre système immunitaire bien sollicité, notre système nerveux éventuellement en berne avec la baisse de lumière. Une fois de plus la nature est bien faite, elle nous offre des légumes adaptés précisément pour chaque saison, pour chaque changement de température qui demandent à notre organisme un gros effort d’adaptation et qui le soutiennent dans ce travail.



Les cucurbitacées (potimarron, potiron, citrouille, butternut…) sont les fruits orange par excellence ! Si tous les légumes orange sont riches en bêta-carotène (qui inhibe le processus de vieillissement de nos cellules), fer, vitamines, A, C, D, B2, B6, B9 (antioxydants, antiviraux, action sur le système nerveux), les cucurbitacées apportent également des vitamines K et E, des fibres, du phosphore (agit sur le système nerveux central), du cuivre (antioxydant, antiviral) et du manganèse (antioxydant, antiallergique, antiviral). Bref, ils répondent à tous nos besoins du moment et en plus ils sont faibles en calories et évitent ainsi de prendre les fameux petits bourrelets de l’hiver. Dans la famille orange, n’oublions pas les carottes, fidèles pratiquement toute l’année mais tellement plus goûteuses fraîchement récoltées jusqu’en octobre (mais on les retrouve sur les étales jusqu’en mars). N’oublions pas les agrumes comme les oranges ou les mandarines riches en vitamines C à garder pour le goûter, avec une poignée de fruits oléagineux et un morceau de chocolat noir pour bénéficier de tous leurs bienfaits.



Les légumes rouges, comme les betteraves, les oignons rouges sont également de puissants antioxydants et sont riches en vitamines C. Les violets, comme le chou rouge, les aubergines apportent phosphore, calcium et potassium en plus de bêta-carotène. Sans oublier les grenades, prunes et pommes, ou les baies telles que les mûres, myrtilles et figues. Le radis noir est l’ami de votre foie et, pour les bouches sensibles, il se prête très bien à la lacto-fermentation (https://www.naturopathe-aix-pertuis.com/post/les-légumes-lactofermentés-pourquoi-les-naturopathes-les-adorent) qui supprime son côté piquant. Les légumes blancs comme l’ail (https://www.naturopathe-aix-pertuis.com/post/l-ail-un-cadeau-dans-nos-assiettes ) qui aide à prévenir les maladies liées au vieillissement (surtout cru), l’endive, le céleri rave qui mérite de retrouver le chemin de nos assiettes (délicieux en purée !), les salsifis qui contribuent au développement des bonnes bactéries de la flore intestinale. Et puis les légumes marron tels que l’échalote, la pomme de terre, les champignons (https://www.naturopathe-aix-pertuis.com/post/les-champignons-et-la-mycothérapie ). Rien qu’à eux trois ils offrent un festin de roi ! N’oublions pas la châtaigne et ses milles vertus (https://www.naturopathe-aix-pertuis.com/post/la-châtaigne-a-tout-pour-nous-plaire ), les fruits secs oléagineux comme les noix riches en oméga-3, les amandes et noisettes riches en minéraux.




Les légumes verts, faibles en calories, vous apportent vitamines, antioxydants, fibres et sels minéraux. Comme les poireaux dont la partie verte (à ne pas jeter) est particulièrement riche en oligo-éléments et vitamines C alors que la partie blanche est plus riche en fibres et glucides. Les blettes, cressons et épinards sont riches en vitamines du groupe B et en magnésium qui aident à lutter contre le stress et la fatigue. L’artichaut et le fenouil sont les alliés de votre foie pour lutter contre le cholestérol et les maladies cardiovasculaires. Et enfin la grande famille des crucifères composée de choux Romanesco, chou fleur, brocolis, chou vert ou de Bruxelles, chou chinois … (https://www.naturopathe-aix-pertuis.com/post/chouchou-toute-l-année-ou-presque )qui sont vraiment les incontournables d’un organisme en bonne santé tant ils sont riches en nutriments et notamment en fibres qui permettent l’élimination des toxines que nous emmagasinons et produisons.



L’automne avec ses changements de température est fatigant pour l’organisme qui a besoin de maintenir une température assez constante. Alors facilitons-lui le travail en préférant manger des plats chauds. Faites cuire vos légumes en douceur afin de ne pas les priver de leurs précieuses vitamines : juste sautés brièvement au wok, à la vapeur douce (exit la cocotte minute), en papillote ou en soupes (les vitamines vont se perdre en partie mais les minéraux seront préservés). Les cucurbitacées peuvent se cuisiner sous forme de soupe, purée, tarte, coupés en cubes et revenu à la poêle, soufflé, en gratin et même sous forme d’un gâteau (avec de la cannelle c’est un régal !).N’oubliez pas de conserver les graines pour les faire griller avec un peu de sel ou de tamaris, elles regorgent d’acides gras poly-insaturés. Les carottes sont délicieuses, que ce soit crues, cuites (vichy avec de l’ail et du persil) ou en jus. Le fenouil peut se manger cru en entrée, cuit à la vapeur ou rapidement braisé pour lui donner un aspect moelleux. Le poireau, à la vapeur, braisé ou en gratin, est l’invité privilégié de vos tables. Les betteraves râpées en salade ou cuites provoquent l’émerveillement des enfants lorsqu’ils vont aux toilettes le lendemain. Le chou rouge, comme l’ail, méritent d’être mangé crus afin d’en conserver tous les bienfaits. Le topinambour est à introduire progressivement dans vos plats car ils peut provoquer des ballonnements. Toutefois il est dommage de s’en priver car c’est un probiotique qui participe à la bonne santé intestinale.




Ainsi, l’automne produit des légumes concentrés de bienfaits. En cette saison, la végétation prend tout particulièrement soin de nous. Chaque fruit et légume a un cycle et il arrive à maturité au moment même où nous en avons besoin.

Pour ceux qui viennent me voir pour une consultation en naturopathie, vous savez que c’est mon laïus préféré : mangez bio (pour réduire les intrants de pesticides), local et de saison pour être en symbiose avec les rythmes de saison. Vous y gagnez non seulement pour le goût car le légume est cueilli à maturité, pour le prix (moins de transport et, selon la récolte fournie, avec des promotions s’il les étales débordent) et enfin du choix car chaque agriculteur propose ses légumes (contrairement aux grandes surfaces qui offrent un choix plus que limité).


Alors lancez-vous et n’hésitez pas à m’envoyer vos recettes et vos photos. Je goutterai et partagerai avec plaisir vos soupes et veloutés, gratins et tartes colorées, vos salades arlequin, poêlées multicolores et vos douceurs exquises !


Guillemette Bourgoing Naturopathe et Réflexologue

41 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout