top of page

Téléphone

06 84 15 36 40

E-mail

S'abonner

  • Facebook
  • LinkedIn
  • Instagram

Mes programmes "enfin libre !"

Grâce à mes programmes « enfin libre !», je vous accompagne pour déterminer les causes profondes de votre addiction au tabac et trouver les solutions pour que vous puissiez enfin vous débarrasser de la cigarette définitivement.

Si aujourd’hui j’ai décidé me spécialiser dans l’accompagnement au sevrage tabagique, c’est parce que j’ai réussi moi-même à arrêter de fumer de manière radicale, grâce à la méthode Chiapi que je propose et grâce à toutes mes connaissances que j’ai acquises lors de mes nombreuses formations (naturopathe, phytothérapie, aromathérapie, micro-nutrition) et expériences.

Et pourtant, pour ma part, l’arrêt du tabac n’était pas si simple. J’ai grandi dans un milieu enfumé où la cigarette faisait partie de notre quotidien, au même titre qu’aller acheter du pain (ça allait souvent de pair avec faire un saut au bureau de tabac, juste à côté, où nous pouvions aussi nous acheter parfois des cigarettes en chocolat…). Je garde un souvenir particulièrement ému de nos virées en week-end dans une voiture enfumée. J’ai commencé à fumer jeune, pendant la récréation au collège (oui j’ai commencé très jeune), pendant le sport au lycée, dans les couloirs de la fac, dans le train, au restaurant, chez moi, et même à cheval ! Me croyant raisonnable, je ne dépassais pas un paquet par jour, sauf quand je sortais avec mes amis qui fumaient tous.

Et puis j’ai eu mes enfants, il n’était pas question que je les enfume ceux-là. La motivation était telle que j’ai réussi à m’arrêter de fumer en un claquement de doigts. Je n’ai alors ressenti aucun manque. J’ai littéralement effacé la cigarette de ma vie, lui étant parfaitement indifférente, même lorsque l’on fumait autour de moi. En ce qui concerne la prise de poids associée… difficile à dire, mais je dois reconnaître que j’ai pris beaucoup de poids lors de ma première grossesse. Je n’ai plus touché une cigarette pendant plus de 10 ans, me croyant définitivement débarrassée du tabac…

Et puis, bêtement, j’ai repris. J’ai juste tiré une bouffée sur la cigarette d’une amie pour voir ce que ça faisait… Ce n’était vraiment pas bon et je me suis dit que je ne pourrai jamais refumer. Et puis un autre jour j’ai recommencé, pour voir si c’était vraiment si mauvais… Alors je me suis dis que, comme ce n’était pas bon, je pouvais fumer une cigarette de temps en temps, juste histoire de fumer autour d’un verre avec mes amis… et me voilà retombée dans le piège.

 

Mais cette fois mes cigarettes avaient franchement un arrière goût de culpabilité vite effacé par moult arguments pour me donner bonne conscience : je ne fume qu’en soirée, pas tant que ça, les cigarettes roulées ont moins de cochonneries (pas forcement d’ailleurs et rendent beaucoup plus dépendant), si j’arrête je vais grossir, ça reste un plaisir… Il n’en reste pas moins que je suis tout à fait consciente que je ne me fais pas de bien, que je ne suis pas du tout en accord avec mes convictions sur la santé et l’écologie (à ma grande honte, je fumais encore lors de mes études de naturopathie… un comble !), que je suis mal à l’aise quand j’embrasse mes enfants en sentant la cigarette et que je n’ai pas vraiment d’excuses de fumer.

Donc je suis allée faire un petit tour pour repérer les différentes méthodes pour arrêter de fumer. Je ne les ai pas toutes essayées mais j’ai trouvé la mienne, celle qui m’a permis de m’arrêter de fumer, sans manque, sans frustration, avec une prise de poids légère (2 kg) que j’ai très vite perdus, et, surtout, sans aucun excès de nervosité.

C’est pourquoi, aujourd’hui, je me suis donnée comme mission d’accompagner les fumeurs qui souhaitent arrêter de fumer, pour leur trouver de vraies solutions pour les aider, non seulement pour leur sevrage tabagique, mais aussi pour toutes les peurs et les problèmes qui peuvent être reliés à l’abandon de la cigarette. Outre la dépendance à la nicotine, ce sont souvent ces peurs qui empêchent de passer le cap pour arrêter de fumer : peur de l’échec, peur du vide, peur du manque physique, peur de grossir, être irritable, nerveux, déprimé… Toutes ces peurs que j’ai moi-même connues lors des nombreuses tentatives antérieures que j’ai menées pour arrêter de fumer, et les problèmes auxquels j’ai été confrontés (prise de poids, nervosité, sentiment d’isolement quand les autres allaient fumer, ne plus savoir que faire de mes mains…).

Mais finalement j’y suis arrivé !

Alors si j’y suis arrivé, vous le pouvez aussi !

Mes programmes « Enfin libre » s’appuient sur mon retour d’expérience depuis de nombreuses années de consultations en cabinet.

"J'ai eu la chance de rencontrer Guillemette pour l'arrêt du tabac. Méthode Chiapi. Très efficace. Son écoute et son suivi en tant que naturopathe sont des atouts incontestables et un plus. Je suis très contente et je recommande fortement Guillemette. Merci à vous."

Marie

bottom of page