• Guillemette Bourgoing

Le retour en grâce de la cacahuète !

Dernière mise à jour : 30 août 2021

Le retour en grâce de la cacahuète !

Le beurre de cacahuète est souvent associé à la malbouffe et pourtant il n’en n’est rien, bien au contraire ! Comme les amandes, les cacahuètes sont de bonnes sources de graisses et de protéines végétales, tout en étant deux fois moins chères que les premières.


Les amandiers sont pourtant des arbres méditerranéens. Or, plus de 80% de la production mondiale d’amandes provient de Californie et 10% d’Espagne, où l’eau est rare (l’amandier à besoin de beaucoup d’eau). Ils ont besoin de pollinisateurs comme les abeilles, qui sont en partie décimées par les pesticides utilisés pour la production d’amandes. En bref, les amandes coûtent cher à produire, d’autant plus que la demande à explosé : sous formes de boissons pour remplacer le lait animal (pour les vegans ou intolérants aux produits laitiers), de farines (pour les intolérants au gluten) et même dans les produits cosmétiques.

Quant aux cacahuètes, ou arachides, ce sont des légumineuses (et non des oléagineux comme les amandes) qui poussent donc dans la terre, dans les régions tropicales et sous-tropicales (notamment en Amérique du sud mais également en Espagne, voire en France !). Elles demandent un arrosage régulier en début de culture, puis ne nécessitent plus d’eau une fois qu’elles sont enfouies dans le sol. Elles sont d’ailleurs également considérées comme des engrais verts car participent à la fertilisation des sols. La cacahuète est donc très écologique et mérite notamment à ce titre de retrouver ses titres de noblesse.


Pour obtenir une bonne purée de cacahuètes, il suffit de moudre des cacahuètes grillées. C’est tout ! Inutile de rajouter des agents de texture ou tout autre additif : en broyant finement la cacahuète, sa graisse se libère et forme, en se mariant avec la poudre, une pâte goûteuse et onctueuse. Si au bout de quelques semaines de repos la graisse ne se sépare pas de la pâte, c’est que le fabricant à ajouté un additif comme de l’huile de palme, ou autre graisse raffinée et hydrogénée, du sel et/ou du sucre. D’où l’importance de bien lire l’étiquette avant de choisir un pot de purée de cacahuètes.

Si, au contraire, la graisse est remontée à la surface, il suffit de bien remuer pour retrouver une texture parfaite.





A titre de comparaison avec la purée d’amandes, la purée de cacahuète est légèrement moins calorique et contient plus de protéines. Mais elle est également un peu plus riche en glucides et en graisses saturées. Les différences ne sont pas significatives, et il serait dommage de se priver d’un aliment santé, riche en minéraux (zinc, magnésium, manganèse, cuivre, potassium, fer), vitamines (E et B6,) acides gras mono insaturés (hypocholestérolémiants, donc bon pour le système cardiovasculaire !) et antioxydants. Par ailleurs, on la trouve très facilement dans les magasins bio.

Mais, la meilleure façon de manger des cacahuètes, pour qu’elles gardent toutes leurs qualités nutritionnelles, c’est quand elles sont fraîches et crues, encore dans leur coque.




Alors lancez-vous et n’hésitez pas à m’envoyer vos recettes et vos photos. Je goûterai et partagerai avec plaisir vos idées et recettes gourmandes !


Guillemette Bourgoing Naturopathe et Réflexologue





60 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout