• Guillemette Bourgoing

Les graines germées : pourquoi les naturopathes les adorent

Les graines germées sont des graines en pleine germination.


Véritables petites bombes nutritives, elles renferment un condensé parfaitement assimilable de micronutriments indispensables au fonctionnement optimal de notre organisme (vitamines, minéraux, oligoéléments, enzymes, fibres). Elles font partie des aliments dits « vivants » car non transformés, bruts, frais et donc non cuits. En cela leurs micronutriments ne sont non seulement ni détruits par les cuissons, ni dénaturés par les fritures mais, surtout, potentialisés par le processus de germination. Contrairement aux aliments transformés qui demandent beaucoup d’énergie à notre corps pour les assimiler, elles apportent leurs bienfaits sans l’épuiser. Simples à introduire dans vos plats, elles peuvent être achetées en magasins bio mais, très faciles à produire. C’est un véritable plaisir de les faire pousser à la maison : un « jeu d’enfants ». Ces derniers prennent d’ailleurs beaucoup de plaisir à les voir germer, grandir, à les récolter et les cuisiner.


Les graines, pour se protéger des prédateurs, ont développé plusieurs techniques. Certaines sont toxiques, d’autres se rendent indigestes grâce à un facteur d’inhibition qui, au bout de quelques heures de trempage disparaît (c’est la raison pour laquelle je recommande également de faire tremper tous les fruits oléagineux le veille de leur consommation). C’est pourquoi la culture de graines germée se fait en plusieurs étapes :


- La première étape consiste à faire tremper une cuillère à soupe de graines pendant la nuit, dans de l’eau de source ou filtrée, pour une pré-germination. Le lendemain on jette l’eau et on les rince bien.

- Ensuite il n y a plus qu’à les faire germer et attendre entre 2 et 5 jours. Pour cela, après les avoir égouttées il suffit de les transvaser dans un germoir (vendus notamment en magasins bio) ou dans un pot en verre pour qu’elles aient suffisamment de lumière. Afin que les graines ne moisissent pas, garder le pot incliné vers le bas, fermé par une gaze de coton, ainsi l’eau peut s’égoutter et l’air circuler.

- Rincer matin et soir jusqu’à ce que le germe fasse environ 50 millimètres ou jusqu’à ce qu’apparaissent les premiers cotylédons (premières feuilles). Avec la photosynthèse, les graines vont progressivement se vider de leurs nutriments au profit de la croissance de la plante. C’est donc le germe et la jeune pousse qui faudra consommer (et non plus la graine qui a perdu tout intérêt).

- Les graines germées sont prêtes. Elles peuvent également être conservées quelques jours (pas plus de 5 jours) dans un bol hermétique au réfrigérateur.


En salade (pour ceux qui débutent, commencer par la valeur d’une cuillère à soupe), sandwich, ou juste pour décorer vos plats avec leurs couleurs variées, elles apportent de nouvelles saveurs à vos plats et les relèvent.


Le choix des graines est très varié, le meilleur moyen de les adopter est d’expérimenter soi-même sa propre production. Bien sûr, il est préférable de les choisir bio, dépourvues de tout pesticide, et destinées à la consommation. Des mélanges sont proposés en magasins bio. A l’unité elles permettent de découvrir leurs véritables saveurs. Certaines sont épicées, d’autres avec une légère amertume, d’autres encore sont douces, avec des petites notes de noisettes, de fruits de mer… Elles peuvent également être choisies en fonction des vertus médicinales connues de la plante mère : herbes aromatiques, céréales, légumineuses, liliacées, mucilagineuses, oléagineuses (seules les graines germées de rhubarbe, tomate ou aubergines sont à éviter car toxiques).


Par exemple certaines graines facilitent la digestion et le transit intestinal comme le carvi, la coriandre (qui est également laxative et stimulante), le cumin (calme les douleurs spasmodiques gastro-intestinales), le fenouil (qui calme aussi les flatulences…), le fénugrec (qui est un dépuratif du foie) ou le raifort (relevé !). D’autres facilitent la lactation comme le fenouil, la graine d’amarante, de quinoa ou de blé. Les graines de céréales comme l’épeautre, le kamut, l’orge ou le maïs sont très riches en protéines et peuvent être inclues dans un régime végétarien ou allégé en protéines animales. Les graines d’alfalfa (luzerne) sont considérées comme les plus complètes car riches en protéines, minéraux, vitamines, chlorophylle et fibres. Elles sont appréciées pour leurs vertus détoxifiantes, régénérantes et tonifiantes. En règle générale, la germination décuple la qualité et la quantité des nutriments : la vitamine B2 augmenterait de 1300% (souvent déficiente dans les régimes dépourvus de protéines animales) l’acide folique (B9) de 600%, comme la vitamine C, la B6 de 500 % et la B5 de 200%.


C’est la raison pour laquelle les graines germées sont tout à fait recommandées pour combler des carences nutritionnels, augmenter la vitalité, régénérer l’organisme, améliorer la digestion et tant d’autres bienfaits que les naturopathes cherchent à vous apporter avec leurs conseils.


Alors lancez-vous et n’hésitez pas à m’envoyer vos photo : installations, petites pousses, récoltes ou vos préparation culinaires à base de graines germées, je serai ravie de les partager !


Guillemette Bourgoing Naturopathe et Réflexologue

51 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout